toit plat

Quelle couverture pour un toit plat ?

Le toit plat offre un grand nombre d’avantages, notamment esthétique. De plus, il s’adapte à une multitude de matériaux. Bitume, PVC, tôle ou couverture végétalisée, vous avez l’embarras du choix. Cet article vous aide à y voir plus clair et à prendre la bonne décision pour votre maison.

Le bitume pour recouvrir un toit plat parfaitement étanche

Également appelé roofing, le bitume est une solution courante pour étanchéifier une toiture plate. Bon marché, ce revêtement exige l’intervention d’un professionnel. En effet, le matériau hautement inflammable est manipulé avec une forte température. Le technicien assure la pose avec un chalumeau à gaz. Cela dit, le chantier nécessite une étude au préalable. Il faudra notamment veiller à ce que la structure supporte le poids d’un toit plat relativement lourd. La durabilité du goudron laisse parfois à désirer. Il a tendance à s’effriter au fil des années. Un entretien périodique s’impose pour prévenir contre les fuites. Comptez environ 40 euros par mètre pour une couverture en roofing.

Une toiture végétalisée offre plus que de la verdure

Solution écologique, la couverture végétalisée se compose essentiellement de matière organique. Cette biomasse pousse directement au-dessus de la maison. Il peut s’agir d’herbe, mousse ou autres plantes. Dans tous les cas, il faut une couche de terre qui maintient cette flore en place. Le toit peut se transformer en un petit écosystème avec des oiseaux et divers animaux. Le principal avantage serait une excellente inertie thermique. Cette végétation garde naturellement la chaleur l’hiver et préserve la fraicheur intérieure l’été. Ce qui contribue à l’économie d’énergie. Cela dit, la mise en place et l’entretien de ce type de revêtement représentent un budget. Il faudra aussi confier le chantier à un spécialiste.

Un revêtement en PVC reste une solution accessible

Le polychlorure de vinyle est une matière synthétique disponible sous plusieurs formes. Il s’utilise couramment pour recouvrir les toits plats. Les grandes surfaces et les hôtels s’en servent pour sublimer leur bâtiment. En effet, le PVC peut prendre n’importe quelle couleur. Il est possible d’imprimer des slogans publicitaires ou de véritables photos sur ce matériau. Le produit se prépare en usine par rouleau. La pose se fait à l’aide d’une colle spéciale. Ce plastique se dégrade au fil des ans sous l’action des rayons ultraviolets. Un remplacement est à prévoir au bout de deux ou trois décennies seulement. Par ailleurs, les études environnementales sur ce type de revêtement sont loin d’être élogieuses.

L’EPDM, une technologie faite pour durer

Avant de poursuivre, sachez que toituresduda.be propose diverses solutions de couverture pour un toit plat. Ce spécialiste pourrait vous parler des mérites des EPDM. Ce revêtement arrive en tête des différentes déclinaisons synthétiques possibles. Il s’agit d’un caoutchouc élastique avec une forte résistance au choc. En cas de déchirure, il se répare aisément. C’est la solution idéale pour ceux qui veulent installer un court de tennis ou un terrain de basket sur le toit d’un immeuble. La pose se fait rapidement avec peu de matériel. Le prix de ce produit constitue actuellement le principal frein pour les usagers.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *